façon de réagir à

la désorientation

pensée en images

se désorienter

facilement

 

La dyslexie expliquée selon Ron Davis

 

On désigne en général sous le terme « dyslexie », les « troubles dys » (dyspraxie, dyscalculie, dysorthographie, dysphasie). D’ailleurs, il n’est pas rare qu’une personne ait plusieurs troubles dys. Le degré d’intensité, la manifestation des symptômes et la façon de vivre les troubles peuvent être variables, mais le processus cérébral sera le même au départ.

                                                                                       

  • Les dyslexiques sont des penseurs en images plus qu’en mots. Par leur fonctionnement, ils disposent d’une vive imagination, d’une grande curiosité, d’une perspicacité aigüe et de talents créatifs. Grâce à ce fonctionnement de la pensée, ils bénéficient d’une disposition naturelle à voir en 3D, à vivre la pensée comme une réalité et ils développent une capacité à modifier et à créer des perceptions. Ce qui s’avère être un atout dans bien des domaines (invention, création, architecture, sport…), devient cependant un frein aux apprentissages scolaires. En effet, la pensée en images est très rapide et amène une logique intuitive, donc difficile à expliquer. Le besoin d’exercices pratiques, d’être en action, pour mettre du sens et pour apprendre, peut rendre la scolarité compliquée quand elle ne répond pas à ces besoins. C’est pourquoi le talent perceptif se trouve être à la base des troubles de l’attention et des difficultés d’apprentissage.

  • La désorientation est un état mental qui provoque une perte de contact avec la réalité. Les perceptions sont alors déformées : on perd la notion du temps, on n’entend plus ce qu’une personne dit, on ne voit pas, ou on déforme,  ce qui est devant nous. En fait, on s’évade dans nos pensées, on est « ailleurs ». Ainsi, il peut arriver à chacun de lire quelques phrases sans en avoir compris ou mémorisé le sens, parce qu’on est fatigué, qu’on pense à autre chose ou parce qu’il y a trop de complexité. De façon exceptionnelle, nous trouvons à y remédier. Mais cela devient un problème pour l’apprentissage, lorsque la désorientation est systématiquement utilisée, pour répondre à des confusions qui se cumulent, pour rechercher des images qui donneraient du sens, pour combler un ennui.  La désorientation provoque des distorsions de perception, ce qui amène les troubles dys.

  • La confusion est un sentiment de trouble ou de vide qui submerge l’individu.  Elle est provoquée par l’absence de reconnaissance d’un symbole (lettre, mot, signe). C’est le déclencheur, qui provoque la désorientation. Les manifestations seront différentes d’une personne à une autre. Un mot déclencheur pourra par exemple disparaître, se déplacer, se transformer… Il peut amener de fausses images ou des émotions, entraînant un stress. Les confusions sont aggravées par de mauvaises conditions physiques (sommeil, alimentation…), par une pression familiale ou scolaire, par une situation de stress, par l’environnement (bruits, lumières, caractères d’imprimerie, changements divers, …)

 

 

 

La dyslexie est le résultat

de 3 choses :

C’est la fréquence des confusions et des désorientations qui va entraîner des difficultés de lecture ou d’apprentissage.

Sophie Renon 0617387089